Reste à charge zéro : une réforme qui prend forme !

Par | Billet d'humeur / Actu

Une réforme ambitieuse

Emmanuel MACRON a pris l’engagement que les Français puissent accéder à une offre dîte « reste à charge zéro » dans trois domaines :

  • le domaine de l’optique
  • le domaine de la prothèse auditive
  • le domaine de la prothèse dentaire
reste à charge zéro

Cette réforme a une double ambition : sociale et de santé. L’objectif est de diminuer le renoncement aux soins pour des raisons financières et d’améliorer l’accès à des dispositifs répondant à un enjeu de santé important.

Reste à charge zéro : un accord validé par les professionnels

Concernant le dentaire

Les offres des chirurgiens-dentistes devront être composées de 3 paniers de soins dont :

  • un premier panier reste à charge zéro constitué de soins élémentaires pris en charge à 100% entre l’Assurance Maladie et l’organisme complémentaire ; les soins seront différenciés en fonction de la localisation de la dent : les couronnes en métal pour les dents du fond et en céramique standard pour les dents de devant.
  • un deuxième panier reste à charge zéro « modéré » ou « maîtrisé » avec des prothèses aux tarifs plafonnés mais dont la prise en charge totale ne sera que partielle. Par exemple : les couronnes céramo-métalliques (incisives, canines, premières prémolaires) seront plafonnées à 530 euros le 1er avril 2019 puis à 500 euros le 1er janvier 2020.
  • un troisième panier avec des tarifs libres permettant ainsi aux patients d’opter pour des prothèses plus techniques ou plus esthétiques, avec par conséquent un reste à charge pour l’assuré.

En contrepartie, les chirurgiens-dentistes ont obtenu une revalorisation des soins de base (traitement des caries, extraction d’une dent de lait…) et la création de nouveaux actes de prévention. Par exemple, le traitement d’une carie passera de 41 euros à 67 euros.

Concernant l’optique

Chaque opticien devra disposer de 17 montures pour adultes et 10 pour enfants, en deux couleurs différentes. Ils seront pris en charge à 100%.

Les verres devront  être amincis, durcis contre les rayures et traités contre les reflets.

Ces lunettes seront renouvelées tous les deux ans à partir de 16 ans et tous les ans pour les enfants jusqu’à 15 ans. En cas de changement de dioptrie égale ou supérieure à 0,5 pour les deux verres, le renouvellement pourra être plus fréquent.

Pour certaines lunettes, le prix sera fixé librement par l’opticien.

 La participation des complémentaires sera plafonnée à 100 euros pour une monture contre 150 euros aujourd’hui.

Concernant l’audioprothèse

A partir du 1er janvier 2021, les audioprothésistes devront proposer des appareils sans reste à charge à 950 euros maximum.

Les assurés auront le choix entre des modèles placés dans ou derrière l’oreille avec 12 canaux de réglages, une amplification sonore d’au moins 30 décibels et plusieurs options de conforts (acouphène, bruit du vent…).

Vous vous sentez concernés et souhaitez plus d’informations sur votre ordonnance lunette ? Cet article est fait pour vous.

Last modified: 26 février 2019

7 Responses to " Reste à charge zéro : une réforme qui prend forme ! "

  1. Review dit :

    Thanks for the excellent post

  2. review dit :

    It works really well for me

  3. review dit :

    This is actually useful, thanks.

  4. article dit :

    I spent a great deal of time to find something such as this

  5. Liza dit :

    Thanks, it is very informative

  6. Candice dit :

    Thanks to the terrific manual

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× Fermer